Couillard dénonce les sympathisants du blogueur saoudien condamné à 1000 coups de fouet

Sagard – Le premier ministre Philippe Couillard a fustigé Amnistie internationale ce matin pour son «obsession maladive» afin de sauver Raif Badawi, un blogueur saoudien condamné à recevoir 1000 coups de fouet, qu’il qualifie de «fauteur de troubles professionnel».

«Je tiens à offrir mes plus sincères excuses à mon bon ami, le prince Abdullah bin Abdulaziz Al-Rabeeah, pour le comportement disgracieux de certains Canadiens étroits d’esprit», a déclaré le premier ministre par voie de communiqué.

Condamné pour «insulte envers l’islam», le lauréat 2014 du prix Reporters sans frontières a reçu 50 coups de fouet vendredi dernier dans le cadre de sa condamnation. «C’est un juste châtiment, selon moi. Une simple tape sur les doigts pour lui rappeler d’obéir à la loi du prophète», explique Couillard, ajoutant que le Canada devait respecter la liberté d’expression de l’Arabie saoudite.

«Les intégristes d’Amnistie internationale aimeraient bien restreindre la liberté de mes amis saoudiens et je trouve ça scandaleux! Pour qui se prennent-ils, ses fascistes», s’indigna le premier ministre.

Concluant son communiqué en vantant la «tolérance» des dirigeants de l’Arabie, M. Couillard affirme que ce «paradis de la paix sociale» est un exemple pour le Québec. «Les gens y sont tellement heureux qu’ils ne manifestent jamais! C’est vous dire combien tout est parfait là-bas.»

© La Pravda 2023. Tous droits réservés. Politique de confidentialité