Avortement : Barrette veut imposer un délai d’attente de 12 à 18 mois

Québec – Le ministre de la Santé Gaétan Barrette veut limiter le nombre d’avortements pratiqués par les médecins en imposant un délai de 12 à 18 mois aux femmes qui en font la demande.

Répétant sur toutes les tribunes que cette décision n’aura «aucun impact» sur l’accès à l’avortement, le ministre reconnaît néanmoins que « certaines femmes trop pressées» pourraient être directement touchées par cette nouvelle mesure.

«Selon mon interprétation de la chose, on parle, ici, d’un très petit nombre de femmes qui vont devoir changer leurs habitudes, mais ce n’est rien de dramatique, là. Dans l’ensemble, la majorité des femmes ne seront pas affectés», a relativisé le ministre devant les journalistes.

Accusé par les différents partis d’opposition de pénaliser les femmes avec cette décision controversée, le ministre rétorque que «dans les faits» la mesure s’applique également aux hommes. «Franchement! Faut arrêter de voir des complots partout. Là-dessus, mon projet de loi est très clair. Que ce soit pour un homme ou une femme, le délai sera le même», promet-il.

Couillard défend Barrette

À l’Assemblée nationale, lors de la période de questions, le premier ministre Couillard a défendu le travail de son ministre et rappelé que des choix «difficiles» doivent être faits pour revenir à l’équilibre budgétaire.

«Soit on diminue les soins offerts aux femmes de petites vertus, soit on coupe dans les généreux crédits d’impôt qu’on accorde aux banques… Vous comprendrez qu’on n’a pas vraiment le choix. On ne va quand même pas priver ses entreprises multimilliardaires d’une infime partie de leurs profits faramineux», a ironisé le premier ministre, avant d’accuser les partis d’opposition de vouloir nuire à la relance de l’économie. Une déclaration qui lui a valu des applaudissements nourris de tous ses députés, de la CAQ, ainsi que des journalistes de Gesca.

Aux dernières nouvelles, le ministre Barrette accusait le PQ d’être responsable des décisions qu’il prend et s’est limité à faire des bruits de poule lors de ses plus récents points de presse.

© La Pravda 2023. Tous droits réservés. Politique de confidentialité